User Tools

Site Tools


start:other:jokes:vrac_18

Jokes en vrac - Part 18

Les lois de la programmation

  • Tout programme dès qu'il tourne, devient obsolète
  • Tou programme coûte plus cher et est plus lent.
  • Si un programme est utile, il devra être changé.
  • Si un programme est inutile, il devra être documenté.
  • Tout programme croit pour remplir la mémoire disponible.
  • La valeur d'un programme est proportionnelle au poids de ses sorties.
  • La complexité d'un programme augmente toujours, jusqu'au point où elle dépasse les capacités du programmeur qui doit le maintenir.
  • Permettez aux programmeurs d'écrire leur programme en Anglais, et vous découvrirez que les programmeurs ne connaissent pas l'Anglais.
  • Tout programmeur sait qu'un utilisateur ne sait pas ce qu'il veut jusqu'au moment où il a vu ce qu'il ne voulait pas.

Sherlock Holmes et le Docteur Watson sont au camping. Après un bon repas et une bouteille de vin ils gagnent leur sac de couchage pour la nuit et s'endorment. Quelques heures plus tard, Holmes se réveille et aussitôt secoue son compagnon :

  • Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous voyez.
  • Je vois des millions et des millions d'étoiles.
  • Qu'est-ce que cela vous évoque ?

Le bon docteur répond alors à son ami détective avec emphase :

  • Astronomiquement, cela me dit qu'il y a des millions de galaxies et potentiellement des milliards de planètes. Astrologiquement, j'observe que Saturne est dans la constellation du Lion. Spatio-temporellement, j'en déduis qu'il est environ 3h15. Théologiquement, je vois que Dieu est tout-puissant et que nous sommes petits et insignifiants. Météorologiquement, je pense que nous aurons une belle journée demain. Et vous, Holmes ?

Sherlock Holmes resta silencieux une minute puis déclara :

  • Watson vous êtes une burne. Des abrutis nous ont fauché la tente!!!!

Un homme, exténué après avoir fait l'amour avec une blonde, va voir s'il peut trouver de quoi reprendre des forces dans le frigo. Il se verse un verre de lait et s'apprête à le boire quand il pense à toute la chaleur qui émane encore de son organe sexuel turgescent qui ne demande qu'à être apaisé. Il se dit que le lait glacé, c'est exactement ce qu'il faut pour son sexe… et il trempe donc son pénis dans le verre. À ce moment là, la blonde rentre dans la cuisine et dit : “ Oh, je me suis toujours demandé comment vous les rechargiez”


Un mari et sa femme fêtent leur 50ème anniversaire de mariage. Le soir de cet anniversaire, la femme rejoint son mari dans le lit, et elle porte le même déshabillé sexy qu'elle portait pour leur nuit de noces.

Elle regarde alors son mari et lui dit :

  • Tu te souviens de ça, chéri ?

Il la regarde et lui répond :

  • Oui, chérie, bien sûr : tu portes le même déshabillé que tu portais pour notre première nuit !
  • Oui, et tu te souviens de ce que tu m'as dit cette nuit-là ?
  • Oui, je m'en souviens encore, acquiesce le mari.
  • Alors, dis-le moi encore, s'il te plaît !
  • Je t'ai dit “Oh, ma chérie, je vais te sucer toute la moelle de ces gros tétons jusqu'à les rendre flasques et te baiser à t'en faire sortir la cervelle de la tête !”

Elle a un petit rire et lui dit :

  • Oui, mon chéri, c'est bien ce que tu as dit. Et maintenant, 50 ans après, alors que je suis dans la même tenue que cette nuit-là, qu'est- ce que tu as envie de me dire ?

Alors, la regardant de nouveau des pieds à la tête, il lui répond :

  • Mission accomplie

Un type est en train de marcher le long de la Seine et il trébuche“sur une vieille lampe. Il la ramasse, la frotte et un génie en sort. Le génie qui n'a pas l'air ravi, dit :

  • OK, OK. Tes content ? Tu m'as libéré de la lampe et patati et patata. C'est la quatrième fois ce mois-ci et je commence en avoir ras le bol !!! Alors tu peux oublier les trois voeux habituels car je ne t'en accorde qu'un!

Le type s'assoit et pense longuement… Au bout d'un moment, il se décide et demande :

  • J'ai toujours rêvé d'un voyage à Tahiti, mais j'ai peur de l'avion et j'ai le mal de mer. Pouvez-vous me construire un pont jusqu'à Tahiti pour que je puisse m'y rendre en voiture ?

Le génie ne dit rien pendant quelques secondes, puis éclate de rire :

  • C'est impossible ! Pense à ce qu'il faut utiliser pour soutenir un tel pont, pense au béton qu'il faudra faire couler, aux tonnes d'acier….. Non, demande-moi autre chose, C'est trop compliqué !

Le type se remet à réfléchir. Au bout de quelques minutes, il trouve autre chose :

  • Je n'ai jamais réussi à rester plus de 6 mois avec la même femme…A chaque fois, elles me reprochent de ne pas m'intéresser à elles, de ne pas les écouter, d'être indifférent, insensible… Alors, je désire… comprendre les femmes… savoir ce qu'elles ressentent et ce qu'elles pensent lorsqu'elles sont silencieuses… Je veux savoir pourquoi elles pleurent, ce qu'elles veulent vraiment dire lorsqu'elles disent non… pouvoir les rendre heureuses…

Sur ce, le génie rétorque :

  • Le pont, tu le veux avec 2 ou 4 voies ?

Deux gendarmes voient un hélicoptère. L'adjudant demande au sergent: Que voyez-vous. Le sergent répond: Je vois une hélicoptère, mon adjudant! L'autre lui dit: Non sergent, ce n'est pas une hélicoptère, mais un hélicoptère! Le sergent répond: Bravo mon adjudant, vous avez de bons yeux!


Quel est le comble pour un avion et pour un hélicoptère ?

Pour l'avion, c'est d'avoir un système antivol, et pour l'hélicoptère, c'est d'avoir des sièges éjectables !


Un sergent instructeur demande à ses hommes:

  • Vous roulez en Jeep, un hélicoptère vous pourchasse, que faites-vous?

Le premier répond:

  • Je m'arrête et je me cache dans un buisson.

Réponse du sergent:

  • Ouais, pas mal. Et toi, qu'est-ce que tu fais?

Le deuxième répond:

  • Moi, je me cache sous la Jeep.
  • Ouais, c'est moins bien ça. Et toi, qu'est-ce que tu fais?

Et le dernier dit:

  • Moi, je fais comme les femmes: je mets le clignotant à droite et je tourne à gauche.

Un curé est en train de se noyer au milieu d'un fleuve. Par chance, il passe une péniche qui lui envoie une corde :

  • Accrochez vous, mon père!
  • Je vous remercie mon, fils, mais je fais confiance à Dieu pour me sauver.

Le curé est toujours en train de se débattre avec sa soutane lorsqu'un passant en voiture lui jette une bouée de la berge :

  • Accrochez vous, mon père !
  • Je vous remercie mon, fils, mais je fais confiance à Dieu pour me sauver.

Le curé commence à boire la tasse et à s'enfoncer dans l'eau lorsqu'un hélicoptère arrive et lui envoie une corde :

  • Vite, accrochez vous, mon père!
  • Je vous remercie (bloub) mon, fils, mais je fais (bloub) confiance à Dieu pour me (bloub) sauver.

Puis le curé se noie. Arrivé au paradis, le curé rencontre Dieu, et lui dit

  • Dis donc Dieu, espèce de connard, tu m'a laissé tomber comme une merde tout à l'heure!
  • Tu te fous de ma gueule ? Je t'ai envoyé un bateau, une bagnole, et même un hélico !

C'est un gars qui est sur le toit de sa maison parce qu'il y a une inondation (une grosse). Il a de l'eau jusqu'aux genoux lorsque qu'un homme dans un bateau passe et lui dit:

  • Embarque!
  • Non, ne t'inquiète pas pour moi, Dieu va me sauver, répond le gars.

Lorsqu'il a de l'eau à la taille, un homme en montgolfière passe et dit:

  • Embarque!
  • Non, Dieu va me sauver, répond le gars.

Lorsqu'il a de l'eau jusqu'au cou, un hélicoptere passe et un homme lui crie:

  • Embarque, tu vas te noyer si tu restes là!
  • Non, j'ai confiance en Dieu, il va me sauver.

L'eau monte jusque par-dessus sa tête et le gars meurt noyé. Arrivé au Ciel, il est pas mal enragé et va demander des explications à Dieu:

  • Pourquoi tu ne m'as pas sauvé?

Le Dieu répond, hors de lui:

  • Je t'ai envoyé un bateau, une montgolfière et un hélicoptère, qu'est-ce que tu voulais que je fasse de plus?

C'est une femme qui profitant de l'absence de son mari le trompe (banal jusque là). Une fois l'acte fini elle s'endort et l'amant s'éclipse. Mais alors qu'il passe devant l'armoire, il entend : “Putain c'qu'y fait noir là dedans!”. Il ouvre la porte et sort un petit garçon qui lui dit “si tu me donnes pas 500F je dis tout à mon père”. L'amant cède et s'en va. Quelques jour plus tard, l'amant et la femme recommencent… Et lorsque l'amant s'en va passant devant la penderie il entend : “Putain c'qu'y fait noir là dedans!”. Il ouvre et le petit lui demande 1000F; l'amant cède encore.

Le lendemain à table le petit garçon dit à son père : “tu as vu papa je me suis acheté un nouveau vélo”. Le père déclare alors :“écoute mon fils ce vélo coûté au moins 1500F je ne sais pas ou tu as eu cet argent mais ce ne doit pas être très beau, alors va tout de suite te confesser…” Le garçon s'exécute et se dirige vers l'église, il entre dans le confessionnal et déclare :“Putain c'qu'y fait noir là dedans!”. Alors une voix de l'autre côté de la cloison déclare :“Ah non tu ne vas pas venir me taxer jusqu'ici!”


Deux couples d'amis jouent aux cartes. Jeff fait tomber des cartes par terre et, en se baissant pour les ramasser sous la table, il s'aperçoit que la copine de Dave, Jessica, n'a pas de culotte. Surpris, il se cogne la tête et ressort tout rouge. Plus tard, quand il va à la cuisine pour des rafraîchissements, Jessica le suit et demande: «As-tu vu quelque chose qui te plaisait sous la table? »

Jeff dit: « Oui, ça m'a plu. »

Elle fait un clin d'oeil, sourit, et dit: « Tu peux l'avoir pour 100 dollars. »

Après une ou deux minutes, Jeff dit qu'il est intéressé. Elle dit que puisque Dave travaille les vendredis après-midi et pas Jeff, qu'il vienne chez elle vendredi vers 14h00. Ce qu'il fait. Après que Jeff ait payé les 100 dollars, ils vont dans la chambre et font l'amour dans toutes les positions pendant 2 heures, puis Jeff s'en va.

Dave rentre vers 18h00 et demande: « Est-ce que Jeff est venu cet après-midi? »

Choquée, Jessica répond: « Oui, il est venu quelques minutes.»

« Et est-ce qu'il t'a donné 100 dollars? »

Elle pense: « Zut! il est au courant. »

A regret, elle dit: « Oui, il m'a donné 100 dollars. »

« Très bien, dit Dave. Jeff est passé à mon bureau ce matin et m'a emprunté 100 dollars et il a dit qu'il passerait chez nous pour me les rendre. C'est super d'avoir des amis honnêtes. »


Petite théorie sérieuse

La Nature a toujours été un exemple de bon sens. Un Troupeau de buffles ne peut pas se déplacer plus vite que le buffle le plus lent.

Et quand le troupeau est pourchasse par un prédateur, ce sont les buffles les plus faibles qui restent a l'arrière et qui meurent les premiers. Cette règle de sélection naturelle est une bonne chose pour le troupeau dans son ensemble, puisque la vitesse générale et la santé du groupe augmentent avec la disparition régulière de ses membres les plus faibles.

De la même manière, le cerveau humain ne peut pas aller plus vite que le plus lent de ses neurones. Or comme chacun le sait, la consommation excessive d'alcool détruit les neurones, mais naturellement ce sont les neurones les plus faibles qui sont attaques en premier lieu. Dans ce sens, la consommation régulière d'alcool élimine les neurones les plus faibles, faisant du cerveau une machine toujours plus rapide et plus efficace.

Le résultat de cette profonde étude neurologique vérifie et valide la relation causale entre les fêtes de fin de semaine et le rendement des mathématiciens, ingénieurs, économistes, avocats, architectes, etc. De cette façon on explique pourquoi, quelques années après la sortie de l'université et après s'être marie, la plupart des professionnels ne peuvent maintenir les niveaux de rendement des étudiants récemment diplômes.

Seule la minorité de ceux qui persistent dans le régime strict d'une consommation vorace d'alcool peut maintenir les niveaux intellectuels tels qu'ils essaient durant leurs années estudiantines.

Pour toutes ces raisons, ceci est un appel aux armes. Pendant que notre pays est en train de perdre son potentiel intellectuel, nous ne pouvons décemment pas rester au travail sans rien faire!!!

Tous au bar!


Petit poème romantique

La première fois quand je l'ai vue

J'ai tout de suite remarqué son regard

J'en étais complètement hagard

Dans ce jardin du Luxembourg

Je me suis dit : il faut que je l'aborde

Pour voir si tous les deux on s'accorde

J'ai déposé mon baluchon

Alors j'ai vu tes gros yeux doux

J'en suis dev'nu un peu comme fou

Quand je t'ai dit que tu me plaisais

Que j'aimerais bien te revoir

Tu m'as donné rendez-vous le soir

Et je t'ai dit Oh Pénélope

Que tu étais une sacrée belle fille

Que je t'aimerai toute ma vie

Quand dans ce lit de marguerites

Tu m'as caressé doucement la tête

Ma vie entière est une fête

Et sous les regards de la foule

J'ai posé ma main sur ta main

Vous voyez bien que ce n'est pas malsain

A l'ombre des eucalyptus

Je t'ai dit : je veux que tu me suives

Je te sentais d'humeur lascive

Alors comme ça dans les tulipes

Tu m'as fait une petite promesse

Gage d'affection et de tendresse

Si notre amour devait céder

Je n'aurais plus qu'à me faire prêtre

Je ne pourrais jamais m'en remettre

Car si un jour notre amour rouille

Je m'en mordrai très fort les doigts

Chérie vraiment je n'aime que toi

Paul Adam

Maintenant changez la fin du second vers de chaque strophe pour qu'il rime avec le premier vers plutot qu'avec le troisieme vers (vous allez voir, les mots viennent très vite…)


Savez-vous quelle est l'origine du mot “Fuck” ?

Et bien, sous le règne d'Henri VIII, la population anglaise a dramatiquement diminué (genre de moitié) suite à des épidémies ou guerres ou je ne sais quoi encore. Ce cher Henri était inquiet pour l'avenir de son pays. Alors, il s'est aperçu qu'il avait plein de bagnards dans ses prisons et de prostitués. Du coup, il a organisé des rencontres entre ces 2 CSP (si l'on peut s'exprimer ainsi) pour repeupler son pays. On a appelé “ces rencontres”: Fornication Under Control of the King”, d'où fuck. (La moitié des anglais descendent donc de putes ou de criminels, ceci explique cela…

Autre origine, celle de “OK” ?

On utilise ce mot dans quasiment toutes les langues, mais encore une fois d'où vient-il ? Et bien il faut remonter à la 2eme Guerre Mondiale. Les soldats américains lorsqu'ils rentraient d'une mission / commando réussis en informaient leur commandement par “0K” qui voulait dire “Zero Killed”.


Dans un hôtel, en France, un touriste français prend tranquillement son petit déjeuner : café, croissant, baguette, beurre et confiture. Un touriste américain mâchant son chewing-gum s'installe en face de lui. Bien que le français l'ignore, l'américain engage la conversation :

  • L'Américain : Vous les français, vous mangez tout le pain ?
  • Le Français (de mauvaise humeur) : Oui.
  • L'Américain (après avoir fait une grosse bulle avec son chewing-gum) : Nous en Amérique, on mange juste l'intérieur. La croûte, on la met dans des containers, on recycle en faisant des croissants et on les vends aux Français.

L'américain a un petit sourire sur le visage, le français écoute en silence.

  • L'Américain persiste : Vous mangez la confiture avec le pain ?
  • Le Français : Oui.
  • L'américain (une grosse bulle éclate sur sa figure et d'un coup de langue habile, il ravale son chewing-gum et continue à mâcher) : Nous pas, en Amérique, on mange des fruits frais au petit déjeuner. Et on met les pelures, les pépins et les restes dans un containers, on les recycle en faisant de la confiture et on la vends aux Français.
  • Le Français demande alors : Faites-vous l'amour en Amérique ?
  • L'Américain : yeah bien sûr, très souvent dit-il avec un large sourire.
  • Le Français : Et que faites vous des préservatifs utilisés ?
  • L'Américain : Et bien comme tout le monde, on les jette.
  • Le Français : Pas nous, une fois utilisés, on les recycle dans des containers, on fait du chewing-gum et on le vend aux Américains …

Ca se passe dans un train. Dans un des compartiments se trouvent quatre personnes: trois hommes et une jeune femme de toute beauté. La discussion s'engage rapidement entre les quatre passagers, puis, très vite prend une tournure plutôt érotique. D'ailleurs, à un moment, la jeune femme propose:

  • Si chacun de vous me donne 10 francs je suis prête à vous montrer mes mollets…

Les hommes, sous le charme de la jeune femme et déjà assez chaud sortent tous 10 balles de leurs portefeuilles. Là dessus, la jeune femme s'exécute. et leur montre ses mollets ravissants.

La discussion continue, toujours plus érotique, puis la jeune femme relance:

  • Si chacun de vous me donne 100 francs je suis prête à vous montrer mes cuisses…

Les hommes étant ce qu'ils sont, ils n'hésitent pas une seconde et sortent chacun 100 francs de leurs portefeuilles. La jeune femme remonte sa robe et leur laisse contempler le haut de ses jambes splendides.

Puis la discussion reprend, et cette fois-ci, les hommes ont tombé la veste tant ils sont chauds. Très vite, la jeune femme leur dit:

  • Si chacun de vous me donne 200 francs de plus, je vous montre où j'ai été opérée de l'appendicite…

Naturellement, tous les trois lui donnent 200 francs de plus, et à ce moment là, la jeune femme se tourne vers la fenêtre, et pointant du doigt un hôpital, elle dit:

  • C'est là!

Il est 8h00 le matin. Une Renault 5 des ponts et chaussées s'arrête sur une petite route de campagne suivie de peu par une fourgonnette.

Cinq hommes descendent du fourgon et l'un d'eux s'adresse au chef dans la R5 :

  • “Chef, on a oublié de prendre les pelles !!!”
  • “Vous faites chier les gars… Attendez je téléphone au dépot !”

Le chef prend son combiné dans la voiture.

  • “Allo ? Marcel ? Dis donc il te reste des pelles au dépot ?”
  • “Oui, répond le gars a l'autre bout du fil, il t'en faut combien?”

Alors le chef se retourne vers ceux du fourgon.

  • “Combien vous êtes ?”
  • “Cinq” répondent les autres.
  • “Cinq” reprend le chef au téléphone. “
  • OK, lui dit le gars du dépot, tu les auras cet apres midi”
  • “OK salut ! ” et il raccroche.

Le chef se tourne a nouveau vers les gars :

  • “C'est bon, on aura cinq pelles cet après-midi !”
  • “Ben, chef ? Qu'est-ce qu'on fait en attendant ?”
  • “Je ne sais pas moi, appuyez vous sur autre chose !!!!!”

C'est deux blonde qui discutent et il y en a une qui dit :

  • Tu sais pas la dernière? Je suis enceinte !
  • J'espère que tu connais le père !!
  • Dis donc, ma grande, quand tu manges un boîte de haricots, tu sais lequel te fait péter, toi ?

Un groupe de consultants a pour tache de mesurer la hauteur d'un mat. Donc, ils sortent et se rendent au mat avec les échelles et les rubans a mesurer. Tour a tour, ils tombent de l'échelle ou laissent tomber le ruban a mesurer.

Un ingénieur passe et voit ce qu'ils essaient de faire. Il tire le mat hors de la terre, le met a plat, le mesure de bout a bout et enfin donne la mesure a l'un des consultants, puis il s'en va.

Apres que l'ingénieur soit parti, un consultant se tourne vers les autres et rit :

Ca c'est bien un ingénieur ! Nous cherchons la hauteur et il nous donne la longueur…


Voici une liste de choses qui peuvent rendre votre maison plus “sûre”, et vos vacances moins angoissé:

  • Un mannequin de voleur, pendu à votre fenêtre.
  • Laisser votre maison dans un chaos total, comme si elle avait déjà été “visitée”
  • Deux silhouettes tracées à la craie, devant votre perron.
  • Entourer la maison de cloches à vaches.
  • Les escrocs - par courtoisie professionnelle - ne se cambriolent pas mutuellement: Mettez le nom de votre député sur votre boite aux lettres.
  • Plantez un panneau dans votre jardin :“Décharge toxique, Concentration d'amiante”
  • Faites couler du sang sous votre porte d'entrée, sur votre paillasson marqué: “Attention au Pittbull!”
  • Autre panneau :“Récompense pour celui qui peut ouvrir la porte ou la fenêtre, sans y perdre un bras ou être brûlé au 3ème degré.
  • Autre panneau:” Serpents à vendre - Se renseigner à l'intérieur - prudemment.“
  • Laisser une douzaine de croix brûlées dans votre jardin.
  • Autre panneau :“Maison modèle”.
  • Ou bien :” Les voisins sont plus riches que nous.“

C'est un billet de 500 F qui meurt. En arrivant au paradis, Dieu lui dit : “va te ranger tout au fond”. Le billet de 500 obtempère en grommelant.

Ensuite c'est le billet de 200 francs qui meurt lui aussi. En arrivant au paradis Dieu lui dit d'aller, lui aussi, se ranger au fond mais un peu devant le billet de 500. Idem pour le billet de 100, qui, quand il meurt, va se ranger au fond mais un peu devant le billet de 200. Pareil pour le billet de 50, celui de 20, la pièce de 10,celle de 5 etc…

Finalement arrive le tour de la pièce de 20 centimes qui meurt et qui est accueillie en fanfare. Dieu lui dit de s'approcher et même de s'asseoir à ses cotés en disant : “aaaaah cette bonne pièce de 20 centimes”. Immédiatement du fond surgit une protestation du billet de 500 francs qui dit qu'il ne comprend pas ce traitement de faveur. Alors Dieu dans sa grande sagesse lui demande sèchement de la fermer, ajoutant : “Quand t'étais sur terre, il me semble que l'on ne t'a pas beaucoup vu à l'église” ?


A Londres, un banquier de la City, très élégant avec chapeau melon, parapluie-canne et costume noir rencontre un punk avec les cheveux rouges et verts à l'arrêt de bus.

Le vieux banquier regarde le punk avec dédain. Le punk lui demande :

  • Vous avez un problème ? A vous voir, je me doute que vous n'avez jamais rien fait d'excentrique de votre vie.

Le banquier le considère un instant :

  • A vrai dire, jeune homme, si. Une fois j'ai enculé un perroquet et je me demandais justement si vous ne pourriez pas être mon fils…

La maman rentre plus tôt du boulot et trouve son gamin de 6 ans en train de fumer. Stupéfaite, elle s'écrie :

  • Mon chéri, mais que fais-tu ?

Le gamin :

  • Et ben je fume.
  • Et tu fumes, à 6 ans, il y a encore d'autres choses que je ne sais pas ?
  • Euh, oui, je baise.

Sur quoi la maman s'évanouit. Quand elle reprend ses esprits, elle raconte le tout a son mari qui ne peut pas y croire et qui va à son tour trouver son rejeton.

  • Jean-Francois, tu as des choses à me dire ?
  • Je fume.
  • Rien d'autre ?
  • Ben je baise.
  • Tu baises, à 6 ans, mais avec qui ?
  • Je me rappelle plus, j'étais bourré

Dans cette famille, le père, la mère et la fille sont vraiment, mais vraiment fainéants… Et ce soir, alors que le fiancé de la petite doit passer, ils sont en train de se disputer pour savoir qui fera la vaisselle :

  • Le père : “C'est mon salaire qui vous nourrit, je vais pas tout faire…”
  • La fille : “Je l'ai faite le mois dernier…”
  • La mère : “Oh hé! Moi je fais la cuisine…”

Au bout d'un moment, le père a une idée : “Bon, voici ce qu'on va faire : Le prochain qui parle fait la vaisselle !”

La mère et la fille hochent la tête, lèvent le pouce. Dehors, le fiancé arrive, sur son vieux vélo rouillé qui fait “couic-couic” a chaque tour de roue.

Il pose son vélo contre le mur, pousse la porte :

“Bonsoir !”

Un peu surpris par le silence qui lui répond, il se met à table à côté de la fille. La mère sert la soupe…

“Fameuse votre soupe !”

Toujours aucune réponse. Quoi qu'il dise, personne ne répond. Il se dit “C'est pas possible, il faut que je les fasse réagir !”. Hop, il met une main sur la cuisse de sa fiancée. Aucune réaction. Il lui tripote les seins. Aucune réaction non plus. Il se dit “Mais c'est fou ! Qu'est-ce qu'il faut que je fasse ???”.

Il lève la fille, l'assied sur la table, lui soulève la jupe, et *crac* !!! Quand il a fini, la fille se rassied et recommence à manger. Il explose : “C'est pas possible, vous êtes une bande de fous !” Il ressort, enfourche son vélo et s'en va.

Couic-couic-couic “Quelle bande de fous !”

Couic-couic “Je baise leur fille sur la table, ils ne disent rien!”

couic-couic “Tiens ! J'aurais baisé la mère, ils n'auraient rien dit non plus”

couic-couic ”… La mère…?“…

Hop, il fait demi-tour, et couic-couic-couic il est de retour!

Il pousse la porte, va vers la mère, la penche sur la table, soulève la robe, et rebelote.

Puis il ressort avec un rire dément…

Couic-couic “Quelle famille !!!”

Couic-couic “Quelle foutue soirée!”

Couic-couic-couic “Et ce putain de vélo qui fait un bordel de bruit !!!”

Couic-couic “J'en peux plus ! Il faut que je fasse quelque chose, ce couic-couic me rend dingue!”.

Demi-tour, il retourne chez la famille, pousse la porte : “Vous auriez pas de la vaseline ?”

Alors le père se lève :

“OK…OK…Je fais la vaisselle”.


Une vieille dame dit à son medecin :

  • J'ai un petit problème de flatulences, docteur. Heureusement, mes pets sont silencieux et inodores, mais je suis quand même mal à l'aise. Ca fait bien 10 fois que je pète depuis que je suis entrée dans votre bureau !

Le medecin lui dit :

  • Prenez ces pilules et revenez me voir la semaine prochaine.

La semaine suivante, la dame lui dit :

  • Je ne sais pas ce que vous m'avez donné, docteur, mais mes pets puent affreusement maintenant, même s'ils sont toujours silencieux.
  • Bien ! répond le médecin. Maintenant que nous avons dégagé vos sinus, voyons ce qu'on peut faire pour votre trou du cul…

Jean Dufort a fait fortune dans la fabrication et la vente de clous.

Son entreprise, Les clous DUFORT, est leader français sur ce marché depuis 40 ans.

Arrive une jeune directrice assistante marketing fraîchement promue, style plein d'idée dans la tête, qui veut développer l'export.. Elle tente de convaincre le vieux boss de la nécessité d'une campagne de pub télé. Après quelques mois et quelques brainstormings, elle convoque le boss et des responsables d'agences publicitaires pour leurs soumettre l'idée.

“C'est simple, voila ce qu'il faut :”

Image panoramique : Une colline. En Haut, une croix.

Zoom avant : Sur la croix, Jesus.

Deux légionaires sont en train de clouer Jesus sur la croix.

Zoom arriere, au pied de la croix, le logo DUFORT, voix off : “Le clou DUFORT, s'enfonce sans effort ”. Les pubeux sont attérés, le boss stupéfait.

Il tente de convaincre sa directrice que c'est un …..peu…..dangereux…..que certaines sensibilités…. la France profonde… les provinciaux … etc … etc …

Quelque temps après, un nouveau rendez vous est fixé.

Le vieux Boss ne s'en est toujours pas remis. La directrice assistante marketing arrive.

“Mais enfin, c'est vrai, quand même, c'était maladroit le coup de Jesus sur la croix. ”

” J'ai une meilleure idée, voila ce qu'il faut : “ ( voix assurée, regard direct,pas un sourire ).

Image panoramique : Une colline. En Haut, une croix.

Zoom avant : Sur la croix, PERSONNE.

La camera plonge : au pied de la croix, JESUS, face contre terre ET le logo DUFORT,

voix off : ” Avec les clous DUFORT, il tiendrait ENCORE “.


Un homme ne parvient plus à se rappeler à quel endroit il a oublié sa veste. Il passe devant une église et décide de s'y arrêter pour réfléchir quelques minutes dans le calme.

Lorsqu'il s'assoit sur l'un des bancs, au fond de l'église, il remarque immédiatement que l'homme assis à sa gauche possède une veste presque identique à la sienne. Par négligence, il l'a laissée sur le dossier du banc si bien que si quelqu'un s'en approchait, l'homme ne s'en rendrait probablement pas compte.

Le curé est en pleine récitation des “dix commandement” et notre homme décide d'écouter quelques minutes. Après la messe, il s'approche du curé et lui dit:

  • “Mon père, il faut que je vous remercie. J'étais à deux doigts de commettre un péché regrettable.” Il poursuit:
  • “Comme j'ai égaré ma veste, je projettais sérieusement de voler celle de cet homme là-bas. Et alors, je vous ai entendu réciter les dix commandements.

Le prêtre dit:

  • “Eh oui, tu ne voleras point…”

L'homme réplique:

  • “Non, non, c'est quand vous avez dit: “Tu ne commettras pas le péché d'adultère” que je me suis souvenu où j'avais oublié ma veste.”

Savoir parler informaticien

La règle de base pour parler informaticien est fort simple: prenez un terme informatique en anglais et francisez-le. Exemples :

  • Si, au restaurant, il réfléchit trop longuement devant la carte, dites-lui “Héhooo!.. Tu as fait un timeout, ou quoi?”
  • La télécommande en main, vous essayez, en vain, d'allumer votre téléviseur. Ne dites pas “Bizarre, ma télé ne s'est pas allumée!” Dites: “Bizarre, ma télé n'a pas booté!”
  • Si vous êtes écolo dans l'âme et que la question de la gestion des déchets est pour vous capitale, ne dites pas: “Tu devrais tasser le contenu de ce sac poubelle” dites: “Tu devrais zipper la trashcan”
  • Dans un embouteillage, ne dites pas: “Cette route est toujours fort encombrée”; dites: “Ca s'arrange pas, la bande passante, sur cette route!”
  • Assoiffé, ne lui proposez pas “d'aller se rincer le gosier au bistrot du coin” mais bien “d'aller faire un petit download chez le provider de pinard”
  • S'il vous raconte n'importe quoi,dites-lui: “T'as crashé ton registry, ou quoi? ”
  • S'il ne vous répond pas: “Hohééé?.. T'as fait un reset?”
  • Si la chasse d'eau de ses toilettes déconne à mort, dites-lui: “Tes chiottes ont un bug, je pense!”
  • Si vous désirez que votre ami diminue la sono, demandez-lui de “mettre la musique en background”
  • S'il a des difficultés à vous écouter et à écrire en même temps, dites-lui: “Ben quoi?.. T'es même pas multitâche, toi?..”
  • Si votre nouvel ami est quelque peu gauche de nature, lancez-lui: “Problème de device?” à la première occasion.
  • Si la femme de votre ami est franchement canon, dites-lui qu'elle est en 3dfx.
  • Mais si celle-ci vous casse les pieds, criez “Elle est où, la touche Escape?”

D'autre part, il est fort probable que vous ne compreniez pas certaines phrases de vos amis informaticiens. Voici quelques exemples qui pourraient vous être utiles:

  • “Je lui ai pourtant dit en bold underlined italique” = “J'ai pourtant bien insisté sur ce point-là”
  • “Ta soeur, elle est vraiment plug&play” = (vous avez très biencompris)
  • “Bon, moi je vais faire un shutdown” = “Bon, moi je vais me coucher”
  • “Tu peux me linker avec ta soeur?” = “Peux-tu m'arranger le coup avec ta soeur?”
  • “Il travaille avec quel charset, ce mec?” = “Quelle langue parle-t-il?”
  • “J'ai optimisé les settings de ma femme” = “Ma femme fait le repassage et la vaisselle très rapidement et sans râler”
  • “Ho, stop, y'a overflow!” = “Pas trop vite, je ne comprends plus rien de ce que tu me dis!”
  • “Tu veux swaper avec moi?” = “Veux-tu changer de place avec moi?”
  • “J'ai scanné partout, mais je ne l'ai pas trouvé” = “Je l'ai cherché partout, mais en vain”
  • Et s'il dévisage votre copine et vous dit: “Euh, à quand la version 2?”, frappez-le.
This website uses cookies for visitor traffic analysis. By using the website, you agree with storing the cookies on your computer.More information
start/other/jokes/vrac_18.txt · Last modified: 2016/09/12 23:18 by admin_wiki