User Tools

Site Tools


start:other:jokes:peche_carnage

Un week-end de pêche

A lire en prononçant tous les “e” même muet pour avoir l'accent du soleil !

Dans un bar à Aubagne, Toni et Doumé (prononcez bien sur, TOOOni et DOOUUmai) discutent devant leur quatorzième fly.

  • Alors Tony, qu'es t'yas fait ce ouiquende ?
  • Je suis allé à Montredon pêcher comme de longue le samedi.
  • Ah, ouais, et ça à pité ?
  • Putain, con pas qu'un peu. J'ai pris une voilà de sardine, comme ça !!

Là, le Tony, il écarte les bras au max pour montrer la taille de la sardine:

  • “Et encore, j'ai pas les bras assez longs !
  • Tony, tu pars en couilles ou quoi, là ! Ça existe pas des sardines comme cedila. Tu me prends pour un con, tu me respectes pas, là !!!
  • J'te le dis, elle était comme ça putain, con ! Tu le sais que je mens jamais aux collègues !

Jusqu'au dix-huitième jaune, un silence de mort s'instaure entre les deux hommes. Puis Tony prend sur lui et relance la discussion:

  • Et toi Doumé, qu'es t'yas branlé ce week-end ??

Léger blanc, puis Doumé condescend à répondre.

  • J'ai chassé, à la Treille.
  • Ah ouais et qu'es t'yas pris ?
  • Rien putain, ça a pas marché, y'avait niiibe dans la colline !
  • Arrête-toi Doumé, un flingueur comme toi, t'yas rien chopé !! Tu me prends pour un con ou quoi!!
  • Non, je te dis qu'y avait nibe !J'étais noir ce jour-là !!!
  • Doumé, tu me ballades là ou quoi ! Un chasseur comme toi, rien tu chopes !! J'te crois pas !!!!!

La, Doumé baisse le ton et confie à Tony :

  • Bon Tony, OK. Y m'est arrivé un engambi incroyable. J'te raconte, mais y faut que t'yen parles à personne. T'yentends !! Personne y doit savoir ce que je vais te dire !!

Tony un peu impressionné, laisse choir, doucement :

  • OK, Doumé, OK. Pas de blèmes, je moufterai rien.
  • Bon, OK alors. Voilà, samedi, j'étais dans la pinède avec ma 22 et j'entends un bruit dans les fourrés. Putain tu me connais comme je dégaine ! Ni une ni deux, j'épaule, je flingue. Putain, tu le crois ou non, c'était la vache à M'sieur Jean de Gémenos. Putain, killée net. Entre les deux yeux. Tu me connais, je rate rien…
  • Non ??!! Putain, t'yas niqué la vache à Monsieur Jean !!!! Et qu'estya fait alors !!!
  • Eh, queusstu voulais faire. Je suis retourné à la GTI prendre la pelle militaire pliante et j'ai creusé.
  • Ah ouais ? Et après ?
  • Après ? Après, j'avais presque fini quand au bout du chemin tu sais ce que je vois ?
  • Putain, non, dis-moi !!!
  • Monsieur Jean…
  • Non !!!
  • Et ouais, il arrivait doucement en marchant…
  • Putain et alors, qu'estya fait !!
  • Questu voulais faire. J'avais la 22 chargée, j'y en mis 2, une dans chaque oeil…
  • Nooooooon !!! Arrête !! T'yas étendu Monsieur Jean !! Tu déconnes complet là ??!!
  • Putain, mais qu'es tu voulais que je fasse, c'était lui ou moi..
  • Et alors, après, qu'es t'y'a fait !!!
  • Après ? Après, j'ai trainé M'sieur Jean et j'ai creusé un straou plus gros.
  • Putain, un straou plus gros !!!… Et alors ??!!
  • Alors ? Alors y me restait plus qu'un bras de Monsieur Jean à enterrer et devine qui je vois au bout du chemin ?
  • Putain je sais pas, moi, dis-moi !!!!!!
  • Madame Jean qui arrivait tranquille…
  • NON !!!! Et alors, questya fait ??!! T'yas quand meme pas killé madame Jean !!! Pas madame Jean !!!
  • Ah ben là t'as pas le choix, Tony: SOIT TU RETRECIS TA PUTAIN DE SARDINE SOIT JE FAIS UN CARNAGE !!!!!
This website uses cookies for visitor traffic analysis. By using the website, you agree with storing the cookies on your computer.More information
start/other/jokes/peche_carnage.txt · Last modified: 2016/09/13 21:55 by admin_wiki