User Tools

Site Tools


start:other:jokes:vrac_16

Jokes en vrac - Part 16

Un jour, un homme rentre chez lui avec un chien minuscule qu'il a acheté le jour même et annonce fièrement à son épouse :

  • Regarde chérie ! Je t'ai acheté un chien pour te protéger quand tu sortiras toute seule et pour garder la maison. La jeune femme regarde avec étonnement le chien qui est à peine plus grand qu'un lapin et dit à son mari
  • Mon amour, crois-tu vraiment qu'un si petit chien pourra me protéger? Regarde-le, il n'a pas l'air bien méchant. Il ne ferait même pas peur à un enfant de 2 ans.
  • Je sais ma biche, il ne paie pas de mine mais c'est un chien d'une race très spéciale, élevée uniquement au Japon et, tient-toi bien, il fait du karaté. Viens avec moi dehors je vais te montrer. Une fois dehors, le mari dit au chien :
  • Karaté râteau !

Alors le petit chien se précipite sur le râteau qui était au milieu du jardin. Avec ses pattes avant il donne de grands coups sur le râteau, si bien qu'en un rien de temps, le râteau est transformé en un tas de petites brindilles…

Afin de convaincre totalement son épouse, le mari dit au chien :

  • Karaté barbecue !

Et l'animal se jette sur le barbecue en briques, lui assène de nombreux coups de pattes. Une minute après, à la place du barbecue il ne reste plus qu'un tas de gravats.

Attiré par le bruit qu'a fait la démonstration un voisin arrive et demande ce qui se passe. Ravie d'avoir désormais un chien pour la protéger, la jeune femme lui explique :

  • C'est notre chien, il est incroyable !!! Il fait du karaté !

Le voisin regarde alors le petit chien et dit avec un large sourire :

Karaté, mes couilles…


Deux pauvres vivant dans la rue se retrouvent dans un chemin de campagne. Ils sont affamés. Le premier dit à son copain:

  • Regarde moi bien, j'ai un truc pour me trouver à manger!

Il entre dans une ferme, prend une poignée d'excréments de vache séchés, et cogne à la porte de la maison. Une femme répond et le clochard dit:

  • Bonjour madame, je suis affamé et je me suis permis de voler des excréments de votre ferme. Auriez-vous du sel et du poivre pour accomoder mon seul repas de la journée?

La dame le prend en pitié et dit:

  • Pauvre monsieur, vous n'allez pas manger ça! Entrez, je vais vous servir un bon repas.

Le clochard ressort de la maison 1/2 heure après, son copain n'en revient tout simplement pas. Affamé lui aussi, il tente sa chance. Il se rend sur une autre ferme, prend des excréments séchés, va frapper à la porte et dit:

  • Bonjour madame, je suis affamé et je me suis permis de voler des excréments de votre ferme. Auriez-vous du sel et du poivre pour accomoder mon seul repas de la journée?

La dame répond:

  • Pauvre monsieur, vous n'allez pas manger ça! Entrez dans l'étable, vous allez en trouver de la toute fraîche et toute chaude!

Un ministre épouse une femme qui a déjà été mariée dix fois. Pendant leur nuit de noce, elle lui glisse à l'oreille:

Sois doux avec moi, je suis toujours vierge…

Comment c'est possible “, demande le ministre ” tu as déjà été mariée dix fois ?

Eh bien, mon premier mari était responsable des ventes, il passait son temps à me dire à quel point ça allait être super.

Le second s'occupait d'un SAV. Il me disait toujours qu'il ne savait pas bien comment ça fonctionnait mais qu'il allait jeter un coup d'oeil et qu'il me tiendrait au courant.

Le troisième était informaticien. Il faisait des diagnostics mais ne pouvait pas traiter le problème.

Le quatrième faisait de la vente par correspondance et même en ayant la commande il ne pouvait pas me donner de date de livraison.

Le cinquième était ingénieur. Il comprenait bien le processus mais demandait trois ans de recherches supplementaires et voulait revoir le design avant de se lancer.

Le sixième était dans l'administration. Il connaissait bien le problème mais se demandait toujours si c'était son boulot ou pas.

Le septième était dans le marketing. Bien qu'il trouvait qu'il avait un super produit, il ne savait jamais comment le positionner.

Le huitième était psy. Tout ce qu'il faisait c'était d'en parler, d'en parler, d'en parler…

Le neuvième était gyneco. Il passait son temps à regarder, jamais plus.

Le dixième collectionnait les timbres. Il ne se servait que de sa langue.

Enfin, maintenant que je suis mariée à un ministre je suis vraiment excitée!

Mince, dit le ministre, mais pourquoi tu es excitée ?

Tu es un homme politique, je suis sure que tu vas vraiment bien me baiser!!


Une femme accompagne son mari chez le médecin. Le médecin examine le monsieur … puis demande à recevoir la dame en tête à tête.

Il lui dit alors “ votre mari a une maladie très grave, combinée à un stress important. Si vous ne faites pas ce que je vais vous dire, il va sûrement mourir très vite.

Chaque matin, préparer lui un petit déjeuner copieux et appétissant, soyez aimable avec lui afin de le garder de bonne humeur.

Pour le midi, préparez lui un copieux déjeuner avec deux verres de vin. Et pour le dîner, prévoyez un repas spécialement délicat et fin.

Ne lui cassez pas les oreilles avec vos petits problèmes domestiques, ce qui pourrait aggraver son stress.

Ne l'embêtez pas avec les taches ménagères et les corvées, ça rendrait son stress encore plus important.

Dans la soirée, essayez de le détendre en portant de la lingerie fine et en lui faisant plein de petits câlins. Encouragez le à regarder une retransmission sportive à la télé.

Le plus important, faites lui l'amour plusieurs fois par semaine et faites lui tout ce qu'il demande.

Si vous êtes capable de suivre ces instructions pendant 10 à 12 mois, je pense que votre mari va retrouver la santé ! ”

Sur le chemin du retour, le mari demande à sa femme “ Qu'a dit le médecin ?”

  • Tu vas mourir ! ! !

Jésus convoque tous ses apôtres pour une réunion d'urgence concernant la trop forte consommation de drogues sur Terre. après avoir mûrement réfléchi, ils en arrivent à la conclusion qu'ils doivent d'abord goûter les drogues afin de trouver une solution. Jésus envoie donc ses apôtres sur Terre en mission secrète et au bout de deux jours ils reviennent au paradis. Jésus est à la porte et dit:

  • Qui est là ?
  • C'est Paul.

Jésus ouvre la porte.

  • Qu'as-tu ramené Paul ?
  • Haschisch du Maroc.
  • Très bien mon fils, entre.
  • Qui est là ?
  • C'est Marc

Jésus ouvre la porte.

  • Qu'as tu ramené Marc ?
  • Marijuana de Colombie.
  • Très bien mon fils, entre.
  • Qui est là ?
  • C'est Mathieu.

Jésus ouvre la porte.

  • Qu'as tu ramené Mathieu ?
  • Cocaïne de Bolivie.
  • Très bien mon fils, entre.
  • Qui est là ?
  • C'est Jean.

Jésus ouvre la porte

  • Qu'as tu ramené Jean ?
  • Crack de New York.
  • Très bien mon fils, entre.
  • Qui est là ?
  • C'est Luc.

Jésus ouvre la porte.

  • Qu'as tu ramené Luc ?
  • Speed d'Amsterdam.
  • Très bien mon fils, entre.
  • Qui est là ?
  • C'est Judas.

Jésus ouvre la porte.

  • Qu'as tu ramené Judas ?
  • Le FBI bande d'enculés; tous contre le mur !

C'est deux copains qui se baladent avec leur chiens. L'un avec un Doberman et l'autre avec un Chihuahua. Le gars au Doberman dit :

  • Je crève de faim. Viens, on va aller manger quelque chose au restau ?

Le gars au Chihuahua lui répond :

  • T'es fou, ils vont jamais accepter qu'on rentre, on a nos chiens avec nous !

Et l'autre de répondre :

  • Tu n'as qu'à faire exactement ce que je vais faire, et ça va marcher.

Alors le gars au Doberman se met une paire de lunettes noires et rentre dans le restaurant. A peine est-il entré que le serveur s'interpose :

  • Je suis désolé monsieur, mais les chiens ne sont pas acceptés dans le restaurant.

Le client avec le Doberman :

  • Mais vous ne comprenez pas : je suis aveugle et ce chien me sert de guide…

Le serveur interloqué :

  • Un Doberman chien guide d'aveugle !?
  • Oui monsieur, ils en utilisent beaucoup maintenant car leur aptitude au dressage est excellente et ils sont très fidèles.

Le serveur, un peu incrédule (mais bon … le client est roi ! et puis un aveugle …) :

  • Bon allez y, vous pouvez entrer, installez vous.

Ayant suivi la scène à quelques pas de là, l'autre gars se met la paire de lunettes noires sur le nez et rentre dans le restaurant avec son Chihuahua en laisse. Le serveur :

  • Je suis désolé monsieur, mais les chiens ne sont pas acceptés dans le restaurant.

Le client avec le Chihuahua :

  • Mais vous ne comprenez pas : je suis aveugle et ce chien me sert de guide…

Le serveur :

  • Un Chihuahua !!!?

Le client avec le Chihuahua :

  • Quoi ??!!! Vous voulez dire qu'ils m'ont donné un Chihuahua ?

Un jour, trois hommes sont en excursion, lorsque soudainement ils arrivent face à face avec une grosse rivière déchaînée….Il fallait qu'ils se rendent de l'autre côté, mais n'avaient aucune idée comment s'y prendre.

Un des hommes pria Dieu en disant : “ S.V.P. mon Dieu, donnes-moi la force de traverser la rivière. ” POUF !

Dieu lui donna de gros bras et des jambes très fortes, et il fut capable de traverser la rivière à la nage en deux heures, mais a failli se noyer à deux reprises.

En voyant ça, le deuxième homme pria lui aussi Dieu : “ S.V.P. mon Dieu, donnes-moi la force …. et les outils pour traverser la rivière. ” POUF !

Dieu lui donna une chaloupe et des avirons et il put traverser la rivière en une heure, mais a failli chavirer deux fois.

Le troisième homme voyant que tout ça a bien marché pour les deux autres, décide lui aussi de prier Dieu :“ S.V.P. mon Dieu, donnes-moi la force et les outils … et l'intelligence …. pour traverser la rivière. ” POUF !

Dieu le changea en femme. Elle vérifia la carte, marcha environ 200 m en amont, et traversa le pont.


Je me tapais un petit 160 sur la RN4 entre Paris et Nancy quand tout à coup j'ai ressenti un besoin très pressant. Ni une ni deux, je tire le frein à main et m'arrête sur la bande d'arrêt d'urgence. Je saute la rambarde et cours vers un chêne (aucun rapport avec les glands non non). Là, pendant que je fais mon affaire, une grenouille (Smurf la grenouille qui traverse l'autoroute) saute et se plante devant moi en ouvrant des grands yeux globuleux et en poussant des wouah admiratifs… Bon un peu gêné, je me tourne de l'autre côté. La grenouille se replante devant moi en deux bonds (putain je suis vert… Non, pas la grenouille!!!). Elle me dit :

  • Bonjour !
  • Euh bonjours… Euh, Tu parles ?
  • Nan, je suis le pape et j'attend ma soeur.
  • Ah bon.

Bon entre temps, j'ai fini quand même et commence à me diriger vers ma voiture en me promettant de ne plus fumer les géraniums de ma voisine. Au moment ou j'ouvre la porte, la grenouille saute sur le siège passager et met la ceinture de sécurité….

  • On va chez toi ?
  • Euh oui…
  • Ok ça me va

Arrivé chez moi, la grenouille me suit toujours

  • C'est ta chambre là-bas ?
  • Euh oui….

La, vous allez pas me croire, elle saute sur le lit et se couche les pattes écartées.

  • Embrasse moi!!!

La, je me dis Jeannot, il y a quelque chose de pas catholique là dessous, bon qu'elle parle je veux bien, mais je ne vais quand même pas me faire une grenouille (d'ailleurs j'ai même pas de scotch pour éviter qu'elle n'éclate ;-) Mais d'un autre côté, je me souviens des histoires de grenouilles se transformant en princesse etc… Et je l'embrasse !!!

Et c'est à ce moment qu'elle s'est transformé en petite fille monsieur le juge…


Après quelques années de vie commune, un jeune homme décide de se marier avec sa petite amie. Comme il est au courant des traditions, à la fin de la messe, il s'approche du curé et lui demande :

  • Excusez moi mon père, je sais qu'il est dans la tradition que les jeunes mariés fassent une offrande au prêtre qui a célébré le mariage, mais je ne sais pas ce que les gens donnent en général

Le prêtre lui répond dans le creux de l'oreille :

  • En général, c'est en fonction de la beauté de la mariée. Plus elle est belle, plus la somme est élevée

A ces mots, le jeune marié se tourne vers sa femme. Il hésite quelques instants, plonge la main dans sa poche et tend une pièce d'un franc au curé.

Le prêtre, compatissant, lui dit :

  • Ne bougez pas, je vais vous rendre la monnaie…

Un homme dispute une partie de golf avec un curé. L'homme met la balle sur son tee, s'élance mais frappe dans la terre.

  • « - Je l'ai raté, bordel de merde! »

Le curé réplique:

  • Vous blasphémez mon fils, surveillez ce que vous dites!
  • Oh oui, d'accord pardonnez moi.
  • Allez, recommencez votre coup.

Le gars swing à nouveau mais frappe encore dans la terre.

  • Encore raté, putain de bordel d'enfoirée de balle de mes deux!
  • Mon fils, la patience de Dieu a ses limites… Ne la poussez pas à bout!
  • Pardon, je m'emporte.
  • Allez, rejouez votre coup.

L'homme frappe encore un autre coup désastreux.

  • Jésus Christ! J'ai encore raté cette connerie de saloperie de putain de balle!!!

Le ciel se couvre alors de nuages foncés et le tonnerre se met à gronder.

L'homme demande:

  • Qu'est-ce qui se passe?
  • J'ai bien peur que vous avez abusé de la patience de Dieu. Vous avez attiré la foudre divine. Je ne peux plus rien pour vous, sauf prier pour votre âme!

Sur ce, la foudre s'abat et le curé tombe raide mort. L'homme ne comprend plus rien, et entend soudain une voix venant du ciel:

  • Saloperie de putain de vent! Encore raté!

Un couple marié est en train de rouler tranquillement à 90 sur une départementale. L'homme conduit . Soudain, la femme le regarde enfin et lui dit :

  • Ecoute, je sais que nous sommes mariés depuis 15 ans, mais je veux divorcer…

Le mari ne dit rien et se contente d'accélerer, 100 km/h .

  • J'ai eu une aventure avec ton meilleur ami et il est bien meilleur amant que toi

Encore une fois, le mari ne dit rien et se contente d'accélerer, 110 km/h.

  • Elle : “Je veux la maison et les enfants”**

Le mari se contente d'accélerer, 120 km/h .

  • Elle : “Je veux aussi la voiture, le compte en banque et les cartes de crédit …”

La voiture arrive près d'un mur et le mari encore une fois se contente d'accélerer, 130 km/h.

  • Elle : “Et toi, que veux-tu ?”
  • Lui : “Rien, j'ai déjà tout ce dont j'ai besoin !”
  • Elle : “Et c'est quoi ?”

Le mari lui dit juste avant de percuter le mur à 130 : “C'est moi qui ai l'airbag …”


C'est un car de tourisme plein a ras bord de vieillards tétraplégiques partant en vacances. Au bout de quelques heures de voyage, un des vieux se met à fredonner :

  • Chauffeur, si t'es champion. Appuieeu… Appuieeu…

Dans les secondes qui suivent, trois autres croulants reprennent en choeur:

  • Chauffeur, si t'es champion. Appuieeu… Appuieeu…

Le chauffeur, insensible aux demandes des premiers anciens, commence à s'exciter un peu lorsque la moitie du car se met à entonner un joyeux :

  • Chauffeur, si t'es champion. Appuieeu… Appuieeu…

Il fait alors grimper l'aiguille de son compteur jusqu'à 100 km/h puis 110, puis 120… Quand le bus entier se met à hurler :

  • Chauffeur,…

Il est déjà proche des 140 km/h et continue a appuyer. Au détour d'une courbe, le chauffeur, pris par l'ambiance et malgré le danger, se dit “tant pis, je fonce”. A cette allure la, le bus fait une ou deux embardées et percute de plein fouet le parapet. Choc frontal ultra violent, le bus est un amas de tôle froissée.

A ce moment la, une petite voix dans le fond du car se fait entendre :

  • IIIIl est des nôôôôtres, il est tétraplégique comme les auauauaautres…

  • Allô
  • Bonjour mon coeur, c'est papa au téléphone…. Tu peux me passer maman?
  • Ze peux pas, elle est à l'étaze dans sa chambre avec oncle David

Bref silence…

  • Mais ma chérie, tu n'a pas d'oncle David
  • Si, si, il est dans la chambre avec maman !
  • Bien, OK, bon, alors, voilà ce que je veux que tu fasses : pose le téléphone, cours en haut, frappe à la porte de la chambre, et crie à Maman et oncle David que la voiture de papa vient rentrer dans le garage…
  • D'accord papa

Quelques secondes plus tard, la fillette revient au téléphone.

  • Z'ai fait ce que tu m'a dit, papa
  • Et qu'est-ce qui s'est passé ?
  • “Ben, maman s'est mise à crier, a sauté hors du lit toute nue, elle s'est mise à courir partout, elle a glissé sur le tapis, elle est tombée par la fenêtre, et maintenant elle est toute morte
  • Oh mon dieu mon dieu mon dieu… Et oncle David ?
  • Ben, il a sauté hors du lit tout nu, s'est mis à courir partout, puis il a sauté par la fenêtre de derrière, dans la piscine… Mais il a oublié que le week-end dernier tu avais vidé la piscine pour la nettoyer, et maintenant il est tout mort lui aussi…

Long silence…

Puis papa dit :

  • La piscine ??? Je suis bien au xx.xx.xx.xx.xx ? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
This website uses cookies for visitor traffic analysis. By using the website, you agree with storing the cookies on your computer.More information
start/other/jokes/vrac_16.txt · Last modified: 2016/09/13 19:41 by admin_wiki