User Tools

Site Tools


start:other:jokes:lettre_pdg

Lettre d'un vieux PDG à son fournisseur informatique

Monsieur,

Je vous écris pour vous marquer mon vif mécontentement quant au matériel et logiciel que vous m'avez livré.

Pour rappel, j'ai repris en 1947 la société de mon père. Elle vendait et vend toujours des chaudières industrielles dans le monde entier. En 1948 le chiffre d'affaire était de 100 millions de dollars. Actuellement, j'en suis à 10 milliards. J'ai donc centuplé le chiffre d'affaire. Mais mieux, j'ai multiplié par 300 le bénéfice. Pour cela, et dès 1948, j'ai décidé d'informatiser ma compagnie. Je fus un des pionniers. J'ai toujours investi largement dans l'informatique et j'estime que c'est grâce à elle que la productivité de mon entreprise a augmenté. Je contrôle tout avec l'informatique, de la production à la vente en passant par le stock, les finances, le personnel, les achats et les prévisions.

Dès 1960 je fus d'ailleurs un invité régulier de forums, séminaires et autres où je montrais l'intérêt de l'informatique. J'ai d'abord travaillé avec IBM, bien sûr. Puis je suis passé chez Amdhal, puis chez Wang et enfin chez Digital. Ne me demandez pas plus, quel OS, quels logiciels, je n'en sais rien. Cela fonctionnait, et c'était ce qui m'importait.

Jusqu'à l'an passé, je travaillais avec des machines Digital, sous VMS. Avec des écrans verts, un peu partout dans mon entreprise. C'était pas très beau, mais c'était très rapide.

Puis mon fils m'a traité de vieux chnok. Il m'a montré toute une série d'articles. Bref, j'ai acheté des machines SUN, (je pensais que cette firme à qui j'ai vendu pas mal de chaudières faisait de la crème solaire!), j'ai remplacé mes écrans verts par des PC sous Windows NT, j'ai acheté SAP. Depuis, c'est le véritable cauchemar. Les systèmes SUN doivent s'arrêter tout le temps. J'ai téléphoné à SUN pour me plaindre. On m'a demandé: combien de fois cela arrive-t-il ? J'ai dit deux fois par mois, et on m'a dit que j'avais de la chance et une bonne équipe d'informaticiens. Les systèmes NT ont des drôles de messages d'erreurs. Un certain Docteur Watson vient tout le temps m'empêcher de travailler. Quant à SAP, j'attends de voir l'issue du procès actuel pour envisager moi aussi une action en justice.

Je voudrais vous dire que depuis trois mois, j'ai au moins un arrêt par semaine, et certains durent plusieurs heures. J'ai même eu un jour d'arrêt complet.

Auparavant, j'avais connu trois pannes:

  • La première en 1952 m'a empêché de travailler pendant deux heures. Une araignée s'était écrasée sur la tête d'un lecteur de bande magnétique.
  • En 1968 j'ai eu un arrêt d'un demi jour. J'ai rompu tous les contrats avec Amdhal et gagné un procès en dédommagement pour le demi-jour de chômage technique.
  • En 1976 enfin, encore une panne. A minuit trente. Toute la production était stoppée. Mais une heure après un technicien de chez Digital était là, et quelques minutes après tout repartait.

Je dois vous dire que je me souviens très bien de ces trois pannes. Elles m'ont fort énervées à l'époque.

Avant, j'utilisais 10 touches, PF1 à PF10.

Avec PF1, je savais à tout moment l'état de mon stock PF2 me donnait mon chiffre d'affaire exact, PF3 mon bénéfice, PF4 les chiffres de mes meilleurs vendeurs, PF5 les vendeurs à virer, PF6 les rendements de mes employés, PF7 ceux à mettre au pas, PF8 mon état financier, PF9 la rotation de mon stock, et PF10… le dividende que je pouvais m'attribuer sans problème.

Qu'avais-je besoin de plus ?

Maintenant, j'ai en farfouillant 10 minutes, quand les machines fonctionnent, les résultats du mois passé.

En trois mois, j'ai perdu 25% de mon chiffre d'affaires.

Je suis peut-être à la mode, mais je perds du fric.

Bref, venez reprendre votre matériel. Je n'en veux plus Fini ! Digital accepte de remettre en ordre le système VAX. Il me faudra 15 ans de frais de maintenance chez Digital pour arriver au même montant que vous me demandez pour votre installation Unix/NT/SAP. Je serai sans doute mort à ce moment, et mon fils que j'ai viré aujourd'hui pourra alors mettre la compagnie en faillite s'il le veut. Mais moi, je préfère être un vieux schnok riche et pas stressé qu'un type à la mode pauvre et rongé par l'inquiétude de la panne.

Bob Emerson.

PS : j'ai aussi viré les 7 personnes qui s'occupaient des machines SUN. Avec mes Digital en cluster, j'avais un vieux bougre qui faisait de mots croisés en surveillant vaguement les machines. Je l'ai repris à mon service. Je ne parle pas des 20 rigolos qui s'occupaient des NT. Avant j'avais juste un technicien qui tirait des câbles jusqu'au écrans verts. Et pour me moderniser, je vais quand même acheter un ou deux écrans ambres. Ils sont très beaux. Mon technicien a mis 3 minutes et 7 secondes pour m'en installer un.

This website uses cookies for visitor traffic analysis. By using the website, you agree with storing the cookies on your computer.More information
start/other/jokes/lettre_pdg.txt · Last modified: 2016/10/13 09:40 by stephane